• images
  • 20 h 02 min
  • images
  • One Comment.

L’écologie à Saint Jean de Védas…suite et fin…!!!

...Lettre de retrait du Collectif "Ceinture Verte"...!!!

 

Lettre de :

Mireille de La Chapelle

Jacques Bruguière

Représentants du Collectif Saint Jean le Sec  – Cayenne- Sigaliès (CSJLSCS)

à

Madame Claire CATHALA

Présidente de Saint Jean Environnement (SJE)

 

Le 13 décembre 2017, l’Association Saint Jean Environnement organisait une réunion pour évoquer l’envahissement du béton et la nécessité de protéger les espaces agricoles et naturels à Saint Jean de Védas.

Considérant cette initiative intéressante, un membre du Collectif Saint Jean le Sec – Cayenne – Sigaliès (CSJLSCS), en l’occurrence Jacques Bruguière, est allé assister à cette réunion.

Gros travail effectué en amont par Bernard Laporte (SJE), entre autres, pour démontrer, s’il en était besoin, que le béton avance et qu’il faut agir rapidement si nous voulons préserver des espaces respirables.

Le représentant de CSJLSCS fait deux propositions approuvées par l’assemblée : « il faut pour être plus efficace, rassembler les associations touchant au cadre de vie, allant jusqu’aux clubs hippiques et trouver les moyens de faire savoir à certains propriétaires que leurs terres ne pourront jamais être constructibles ! ».

En suivant, un intervenant dit qu’il faut créer un collectif pour cela; proposition acceptée par la salle, réunion décidée pour trouver un nom à ce nouveau collectif, l’organiser, lancer un appel à des associations ou collectifs pour nous rejoindre, y compris de Montpellier et Lavérune, qui font partie de la ceinture verte.

Appel lancé avec la logistique et les relations écologiques de SJE.

Au CSJLSCS, les Membres Fondateurs discutent de la participation à ce nouveau collectif et il y a des réticences à vouloir travailler avec SJE :

  • Le passé politique de SJE qui a envoyé cinq responsables monter une liste qui s’est alliée à Isabelle Guiraud pour battre Jacques Atlan,
  • Nous avons ces dernières années reproché à SJE de ne pas avoir réagi contre des projets néfastes de la Maire : ex. : le PUB la Combe qui a « mangé des chênes verts » en toute illégalité et impunité !

Mais la nécessité de défendre le cadre de vie et la nature l’emporte et le CSJLSCS décide de déléguer deux titulaires et un suppléant à ce nouveau collectif :

Maryline RIO, Mireille de La Chapelle et Jacques Bruguière pour le représenter, agir en tirant un trait sur le passé, faisant abstraction de tout comportement politique envers qui que ce soit et apporter une contribution à un projet d’intérêt général.

Dès les premières réunions mensuelles où le nouveau collectif est baptisé « Ceinture Verte », les trois représentants du CSJLSCS sentent qu’ils sont « sous surveillance ! ».

Maryline Rio, opérée et immobilisée, mais surtout ne supportant déjà plus le verrouillage pratiqué par les responsables de SJE ne viendra plus !

Les trois ou quatre associations de Montpellier sont présentes de façon irrégulière, les représentants de la Gaule Védasienne sont venus à la première réunion, aucune autre association de Saint Jean ne participe concrètement.

Les deux représentants de CSJLSCS sont là à toutes les réunions, à toutes les sorties organisées sur le terrain pour reconnaître l’espace «védaso – montpelliero – lavérunois».

Mais pas question qu’ils puissent participer à une audience à la DDTM ou à la mairie de Saint Jean, car cela fait partie du domaine réservé de SJE !

On ne parle même pas en réunion de l’ordre du jour des audiences, ou encore des participants !

Drôle de façon de fonctionner pour un collectif et pour nos deux participants habitués à apporter leur réflexion, expériences ou aides par ailleurs.

Au Collectif Ceinture Verte qui cherche des «entrées» dans les collectivités pour audience, nous en avons proposé une par le Cabinet du Président Saurel à la Métropole depuis un peu moins d’un mois. Pas de réponse.

Et des entrées nous en avons ailleurs, y compris chez le Sénateur Cabanel, que SJE veut voir.

Mais SJE ne veut pas de toutes ces propositions qui mettraient peut-être trop CSJLSCS en avant, ce qui est le dernier de nos soucis !

Citons encore cette sortie dans le paysage « védaso –lavérunois » avec reportage FR3, (bravo SJE pour la démarche) où passant à la télé, il n’est question que de SJE alors que c’est le Collectif Ceinture Verte qui  a programmé cette marche!?

Les responsables de SJE travaillent, c’est indéniable, et qu’ils veuillent orienter le fonctionnement du Collectif Ceinture Verte ne nous gêne absolument pas mais qu’ils nous cantonnent au rang de figurants et de faire-valoir, on ne peut l’accepter plus longtemps.

Il est clair que la présence des deux délégués de Saint Jean le Sec – Cayenne – Sigaliès au sein du Collectif Ceinture Verte est gênante pour les responsables de SJE.

Quoi qu’il en soit, après concertation au sein de notre Collectif, avec un certain regret, celui-ci a décidé de se retirer du Collectif Ceinture Verte et rappelle ses deux délégués.

Ces explications sont adressées seulement à SJE  pour ne pas intriguer inutilement les autres associations, et nous souhaitons, qu’un jour, St Jean de Védas, Montpellier Ouest et Lavérune soient dotés d’un grand et beau PAEN !

Pour le Collectif CSJLSCS

Mireille de La Chapelle

Jacques Bruguière

Un commentaire

Comité de rédaction

2018-03-20 20:19:17 Répondre

Comme on pouvait s’y attendre…!
Décidément « le chemin » SJE est toujours aussi cahoteux…il l’a été pour Madame Isabelle GUIRAUD dans le cadre de son premier mandat, aussi évitons qu’il le soit pour nous…!!!
« Quand il y a trop d’obstacles ou d’adversité sur un chemin il faut en changer…!!! » Confucius
Cela va sans dire mais c’est toujours mieux en le disant !
No comment… !
CQFD !!!

Laisser un commentaire