• images
  • 13 h 17 min
  • images
  • Pas de commentaire.

LA MÉTROPOLE SOUS PRESSION…!!!

Surprenant...!!!

L

Le 26 novembre, une réunion publique concernant le projet de développement économique de la zone d’aménagement concertée de la « Lauze Est », a eu lieu à la Mairie de St Jean de Védas, présenté par le Directeur de l’Aménagement du *Territoire de la Métropole, Monsieur Gomez, assisté de 2 personnes.

Présents, Mme la  Maire, 3 ou 4 élus, une quinzaine de personnes dont la représentation du Collectif de St Jean le Sec – Cayenne –Sigaliès.

Le Responsable de 3M présente le projet :

«  Il y a de la demande de la part d’entreprises qui veulent s’installer, il faut trouver des sites pour les accueillir ».

Côté Bois de la Lauze, la zone« Petite Lauze » sera à vocation artisanale, PME – PMI, il y a de la demande védasienne.

Côté Bois de Maurin, la zone« Lauze Est » accueillera des entreprises, majoritairement de la logistique avec une prévision d’environ 700 emplois.

Aucune difficulté n’est signalée relative à l’acquisition des terrains.

Cette présentation, avec plans vidéo à l’appui, va durer le quart du temps de la réunion, le reste étant consacré aux questions – réponses issues des effets collatéraux dus au projet,ceci dans une ambiance très clame où la plupart des présents sont intervenus.

A la question d’un intervenant s’inquiétant de la protection des bois, Monsieur Gomez indique que le Bois de Maurin n’est pas impacté, il reste à distance de la zone.

La Bois de la Lauze qui est protégé sera valorisé ainsi que le château (le reste !) * et pourront devenir un lieu de promenade, d’accueil.

L’allée avec les Micocouliers, l’allée de Pins seront conservées et il ne sera pas touché au relief.

En compensation de l’espace naturel, « mangé » par la nouvelle zone, 3M provisionne 400.000€ pour protéger, aider à remettre  en culture par des nouveaux agriculteurs les espaces abandonnés du nord de St Jean.

Aide à ceux – ci pour construire des locaux de ventes ou de stockage.

Des intervenants demandent le maintien, voire l’augmentation de la protection des forages, de la Lauzette, et d’autres, alimentant plusieurs habitations en eau potable dans le secteur.

Il faut veiller aux rejets polluants des entreprises, à l’imperméabilisation des sols.

Le responsable de la Métropole donne des assurances…

Il indique aussi que le ruisseau la Capoulière, souvent encombré de matériaux divers, pourra être valorisé,  utilisé pour faire quelque chose d’agréable, intégré au mode de déplacement doux.

« Le gros morceau » qui a fait l’unanimité des intervenants, c’est le trafic, l’augmentation de circulation à la périphérie de St Jean engendrés par ces nouvelles zones ainsi que les entrées – sorties de la zone ancienne qui provoquent des embouteillages internes et  externes.

La Maire explique qu’il faut raccorder Maryse Bastié à la 709 par le petit rond –point existant ; ça devrait se faire en 2019 malgré les difficultés d’achat des terrains.

Une voix forte et incisive s’élève ensuite pour insister sur cette nécessité, arguments à l’appui de celui qui connait le terrain et le problème.

Le responsable de 3M commence à rentrer la tête dans les épaules tandis que Mme Guiraud est plutôt souriante !

Celui – ci indique que le carrefour Almeras sera réaménagé.

Quant à l’accès de la zone par les piétons, il dit que le tram n’est pas loin.

On lui explique alors que« ça n’est pas à côté », avec un parcours du combattant très dangereux.

Et c’est une avalanche de gens qui souffrent au quotidien des embouteillages de St Jean qui s’abattent sur la métropole et qui s’amplifient tous les jours.

Monsieur Gomez rentre encore plus la tête dans les épaules, tandis que la Maire semble satisfaite de cet appui !

Le « refrain » repris par la majorité des intervenants est que la métropole grandit, construit, développe ici cette zone mais ne prévoit pas les infrastructures  qui doivent aller avec ; c’est l’asphyxie, il faut que 3M agisse sur tous les leviers pour mettre fin à la situation que vivent les métropolitains.

Le responsable de l’aménagement du territoire explique que beaucoup de choses concernant cette situation sont dans les tuyaux : aménagement de Genevaux (Paulette), Licom, rabattement 612 – 613 sur A709, etc…

Le Comité de Rédaction du Collectif

*Pendant la dernière guerre, le château de la Lauze abritait une radio de l’armée allemande et lorsque celle-ci a évacué les lieux, elle « a fait sauter » le château ; il n’en reste plus grand ‘chose.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire