La Mairie au bord de l’implosion…..!

Ici c'est Dallas......!!!

Scan

Article de La Gazette de Montpellier du 20 septembre 2012

Extrait. :   « Ici c’est Dallas »……Michel David a peut-être déclenché l’étincelle de trop. Après les conseils municipaux annulés faute de quorum, et le budget retoqué par le tribunal administratif, la démission bruyante de ce président du conseil de quartier de Saint Jean Le Sec, avec ses membres, est en train de précipiter les choses. Les langues se délient, et l’espérance de vie du conseil municipal pourrait ne pas dépasser un mois. « Ce conseil de quartier, c’était du vent », s’emporte Michel David, gaulliste convaincu, pourtant « idéologiquement proche » de la maire UMP Isabelle Guiraud.

 

Texte intégral :

Ici, c’est Dallas!” Michel David a peut-être  déclenché l’étincelle de trop. Après les conseils municipaux annulés faute dequorum, et le budget retoqué par le tribunal  administratif, la démission bruyante de ce président du conseil de quartier de Saint-Jean-le-Sec, avec ses membres, est en train de précipiter les choses. Les langues se délient, et l’espérance de vie du conseil municipal pourrait ne pas dépasser un mois. “Ce conseil de quartier, c’était du vent”, s’emporte Michel David, gaulliste convaincu, pourtant idéologiquement proche” de la maire UMP Isabelle Guiraud.

Désunion

Sa décision traduit un “ras-le-bol” des Védasiens face à leurs élus. La raison ? L’explosion de la majorité droite-Verts-Modem. “La maire a trahi notre accord pour la création d’une cantine bio”, explique Michel Lenthéric, premier adjoint écologiste. Son groupe a donc boycotté un temps le conseil, et même voté contre le budget. “On est dans une crise profonde. Nous sommes écœurés.” 

L’ancien maire PS, Jacques Atlan, ne voit qu’une issue : “Arrêter là cette alliance contre nature” et retourner devant les électeurs. Il a tout à y gagner. Car aujourd’hui, “la majorité est totalement grillée”, assure Philippe Carabasse. Élu dissident d’opposition, ex soutien de Jacques Atlan, il vient d’annoncer son intention de briguer la mairie.

Son ambition: “Créer une liste de rassemblement, autour d’un vrai projet, pour une nouvelle voie.” S’il s’est empressé de se positionner, c’est qu’il sent, comme Jacques Atlan, que “tout est sur le point de bouger”.

Isabelle Guiraud temporise. Imputant l’immobilisme de Saint-Jean-de-Védas à son administration, elle assure que Benoît Quèbre, nouveau directeur général des services (DGS), va tout changer. “Le précédent DGS a fini en roue libre avant sa retraite. Ce ne sont pas aux élus de faire. Aujourd’hui, le nouveau DGS va prendre les choses en main, et devenir un vrai interlocuteur pour les conseils de quartier et le reste.” DGS dans des communes similaires (Villeneuve, puis Grabels), Roland Beldame défend son confrère. “Ce sont aux élus d’être au contact des gens. On ne peut pas faire porter les responsabilités au DGS.” Balayant les “chicayas internes”, la maire assure pouvoir “avancer dans la sérénité”. En destituant Lenthéric ? “La cantine n’était pas un engagement formel. Si des personnes ne veulent plus faire partie de la majorité, qu’elles partent.” Si elles le font, le groupe Atlan suivra, et il faudra réélire tout le conseil municipal. Michel Lenthéric ne rejette plus cette option. “La majorité nous menace de faire gagner Atlan. Mais la désunion n’est pas de notre fait. Il  uffirait d’organiser un référendum sur la cantine pour faire la paix.Et si la maire s’y refuse? “L’avenir nous le dira très nettement.” 

Et très prochainement ? 

Gwenaël Cadoret

Pas de commentaire

Laisser un commentaire