• images
  • 18 h 48 min
  • images
  • Pas de commentaire.

La carte scolaire sème le trouble …

... Aïe !!!

Le Collectif de Saint Jean Le Sec, Cayenne, Sigaliès, soutient, bien sûr, le combat des parents qui ne veulent pas que leurs enfants soient déplacés dans un autre groupe scolaire car cette opération ne peut avoir que des effets négatifs sur ceux-ci.

Mais il faut reconnaître que la situation n’est pas facile à résoudre maintenant, car on se retrouve face à un déséquilibre « géographico-scolaire » créé  par le développement démographique de la commune, avec beaucoup de constructions à Saint Jean Le Sec mais surtout à Roque-FraÏsse et un manque d’anticipation de la part de la Municipalité.

Et n’aurait-il pas fallu aussi prévoir la nouvelle carte scolaire plus tôt afin que parents et enfants puissent mieux se préparer aux futurs déplacements.

On ne peut le taire, et la Municipalité devrait faire son mea-culpa, car il aura fallu attendre la fin de son deuxième mandat pour qu’elle entreprenne la construction d’un quatrième groupe scolaire, une nouvelle salle des Granges, un troisième gymnase avec locaux festifs et divers, cela après que se soient installés plusieurs milliers de nouveaux védasiens.

Le problème que nous avons « sur les bras » à Saint Jean Le Sec était prévisible et aujourd’hui il n’y a pas de solution miracle si ce n’est mettre la pression sur la Mairie pour qu’elle soit la plus attentive possible aux problèmes et demandes des parents.

Depuis 2 ans, les enseignants d’Alain Cabrol et de la maternelle Cassin ont pu jouer sur le mélange des niveaux mais ce fonctionnement a ses limites.

Leur souci est maintenant que le nombre d’élèves par classe reste raisonnable et équilibré sur Saint Jean de Védas afin de pouvoir continuer à travailler dans des conditions normales.

Par ailleurs les travaux de finition ont repris dans l’immeuble de 23 logements locatifs de la rue de Loun et on peut penser qu’ils seront occupés à la rentrée prochaine…

… Aïe !!!

Pas de commentaire

Laisser un commentaire