Jouer « à qui perd gagne »… certes !

Mais attention à l’effet boomerang… !

le-lien-reliera-t-il-un-jour-l-a9-a-l-a750_528936_510x255                                                     Clinique-Maps-3

De l’article du Midi Libre du 20/11/2013

Le compte rendu du Conseil Municipal du 18/11/2013 traduit encore excellemment, s’il en était encore besoin, l’esprit délétère organisé et entretenu par la gouvernance actuelle !

La stratégie du « qui perd gagne », notion que nous nous permettons de reprendre, car nous avons été les premiers à l’évoquer (conf. Notre précédent article « Devoir de mémoire… », constitue bien le cœur de la pensée politique de nos dirigeants actuels ! Seraient-ils ainsi des adeptes du jeu de poker (dont l’esprit nous incite au mépris) pour lequel le bluff permet aux initiés une posture gagnante !

Mais à vouloir manipuler ainsi l’opinion publique peut se retourner aisément contre les auteurs !

Bref le résultat du vote par le rejet du projet dans sa forme actuelle est tout à fait rationnel et met en exergue un acte citoyen dans l’intérêt des védasiens !

Par ailleurs l’interview du PDG de Cap Santé mérite bien un droit de réponse car la collusion avec la mairie peut apparaitre quelque peu évidente et suspecte !

In fine et dans l’esprit du consensus local, l’implantation de la Clinique Saint Jean serait un temps fort pour la commune mais pas à n’importe quel prix pour les finances locales… !

Du PUP de La Combe : 

Un avenant à la convention initiale a été adopté par le Conseil Municipal grâce à la posture d’une partie de l’Opposition. Cependant cet avenant constitue novation abusive et est de facto illégal ! Une suite sera sans doute donnée à cette manœuvre grossière qui veut délibérément contourner les recours.

A suivre… !

En ce qui concerne le trafic de camions prévisionnel inhérent au futur creusement du bassin de rétention, nous sommes intervenus auprès du Service Technique de la mairie et des ASF, ce jour, afin de dévier la circulation des véhicules de chantier vers la zone d’activité de La Lauze et ainsi éviter les souffrances liées aux nuisances comme ce fut le cas cet été pour les riverains de l’Allée du Val des Garrigues principalement.

Les ASF ont donné un accord de principe sous réserve que la mairie donne son assentiment dans le cadre d’une convention à factualiser. Procédure simple et rapide à mettre en place, seule la volonté est nécessaire dans ce dossier !

 Du chantier de l’A9 :

Notre rendez-vous, de ce jour, avec le Directeur des Opérations des ASF, Monsieur Salvador NUNEZ, que nous remercions encore vivement  de l’attention qu’il porte à nos demandes d’information, a été très constructif.

En effet, au-delà de la problématique du trafic de camions lié au PUP de La Combe, nous avons pu avancer sur le point du franchissement de l’A9, au niveau de la zone de La Lauze (déjà évoqué lors de notre dernière réunion publique du 13/06/2013), et notamment sur la perspective de l’aménagement d’un espace partagé (cyclistes, piétons, handicapés) en parallèle de la voirie programmée initialement.

Dans ce contexte la Direction des ASF attend la confirmation, formellement très simple à réaliser, de la mairie. Cette intervention traduira l’intérêt véritable pour le déplacement doux et permettra relativement de combler le retard très important enregistré sur ce créneau. A signaler que les modalités sont simples, rapides (tant qu’il est encore temps) et peu coûteuses ! Encore faut-il en avoir vraiment la volonté !

 « La seule différence entre les êtres est la quantité d’énergie ! »  (Pablo Picasso)

 « Il n’y a que deux jours dans l’année où nous ne pouvons rien faire : hier et demain ! »  (Dalaï Lama)

Références . :  

  • Synthèse A9 (voir :  Nos articles par catégories – A9 – 05/05/2013)
  • Lettre d’information N°3 

 

Avertissement : Certains mots (ex.: film, poker, suivi, continuer,..) utilisés dans les articles peuvent générer des liens intempestifs (de type cookies ou « spam »). Ce phénomène, lié au site hébergeur du blog, est tout à fait indépendant de notre volonté. Aussi vous voudrez bien nous en excuser. 

 

plus belle ma ville

2 commentaires

Alex

2013-11-20 21:44:47 Répondre

Michel Raphaël, d’après l’article de MidiLibre, il semble que ce soit l’opposition et non la municipalité en place qui tente un coup de poker. Je cite :  » Et un vote s’apparentant fort à un pari […] Voilà à quoi s’est aventurée l’opposition municipale. « . Puis, plus loin encore :  » L’opposition a joué au stratège ».

D’après le directeur de la clinique Saint Jean, Lamine Gharbi, les eaux de la future cliniques n’occuperaient que 2% des capacités du bassin de rétention. Si cela est vrai, on peut comprendre qu’ils soient réticent à en financer la plus grande partie.

Cela est-il vrai ? Comment pouvons-nous le savoir ? Existe t’il des étude à ce sujet ?

Autre question, s’il n’y a pas de clinique, la construction de ce bassin est elle une nécessité pour la commune ? C’est également un facteur à prendre en compte pour y voir un peu plus clair.

Michel-Raphaël

2013-11-20 22:47:51 Répondre

En ce qui concerne la posture de l’Opposition, il apparaît que l’article ne soit pas tout à fait impartial ! Ce ne serait pas d’ailleurs la première fois que cela arrive dans l’histoire politique locale ! Mais nous verrons bien la suite des événements et leur transcription dans les colonnes du ML, car oui il y aura une suite…! En effet, au-delà de son intérêt pour la commune, c’est tellement gros en terme juridique que le projet n’est absolument pas recevable en l’état.
Quant à qui joue au poker nous verrons bien qui en sont les vrais adeptes…mais nous en avons déjà la forte intuition à l’observation attentive de la scène politique locale depuis de nombreux mois !
Par ailleurs, en ce qui concerne l’interview du PDG de Cap Santé, et notamment du pourcentage cité, il procéderait d’une étude réalisée par une officine privée…au service de qui…? Suivez mon regard…!
Au pis aller, mais ce n’est pas souhaitable, si le projet n’aboutissait pas, le bassin de rétention ne serait a priori pas nécessaire techniquement ! Alors…
Aussi dans tout ce contexte, il faut rester extrêmement vigilant et attendre que le dossier se décante dans les semaines à venir !
Ce qui ne manquera pas d’arriver !
A suivre donc…

Laisser un commentaire