• images
  • 16 h 10 min
  • images
  • Pas de commentaire.

EVOLUTION DE LA PENSÉE A SAINT JEAN ENVIRONNEMENT…!?

Mieux vaut un peu tard...que jamais !!!

RÉUNION DU 13 OCTOBRE 2017 ORGANISÉE PAR SAINT JEAN ENVIRONNEMENT

 POUR LA CRÉATION D’UN PARC AGRICOLE NATUREL URBAIN *

 

Compte-rendu réalisé par un membre du Collectif Saint Jean Le Sec/Cayenne/Sigaliés, présent à la réunion

 

Le thème de la réunion est présenté par la Présidente Claire CATHALA.

Un extrait de film à vocation régionale ou nationale, monté par le réalisateur présent, montre à l’aide de paysages, de situations, de réalités, d’interviews, la nécessité de stopper la consommation de l’espace sous peine de manquer rapidement de terres nourricières.

Il faut stopper le bétonnage en France, le développement démesuré de ces affreuses «boîtes à chaussures» que sont les centres commerciaux qui «mangent» des hectares et font mourir le cœur des villes.

Il faut tendre vers des cultures et élevages divers de proximité, lorsque c’est possible afin de favoriser les circuits courts et une nourriture de qualité.

Ces extraits sont accueillis avec enthousiasme par la cinquantaine de personnes présentes.

Un membre du bureau de SJE qui a conduit un travail de deux ans commente une série de projections avec l’aide d’un plan (ci-joint) qui montre les zones à protéger à Saint Jean de Védas et en partie avec Lavérune.

Le contenu de cette recherche, riche, constitue un plan de travail qui servira de trame à ceux qui vont continuer à réfléchir sur le sujet et il serait trop long de le résumer ici.

La Présidente indique que Madame la Maire avait été invitée à la réunion, apparemment d’accord sur la démarche mais n’était pas «prête» pour le moment; Monsieur le Maire de Lavérune a dit qu’il préservait déjà autour de la Mosson mais ne pouvait pas être présent à cette réunion.

Un technicien de l’INRA, invité, missionné par la Métropole, intervient pour expliquer qu’il vient étudier sur le terrain, dans le cadre du SCOT et le respect souhaité par Monsieur Philippe SAUREL, Président de Montpellier Métropole, pour 1/3 de construction et 2/3 d’espaces cultivables.

L’Ancien Député Monsieur Jean-Louis ROUMEGAS, invité, confirme les conclusions que l’on peut tirer après la projection des extraits de film et de l’exposé fait à la suite des deux ans de travail sur le sujet.

Des questions-réponses qui suivent il ressort que pour faire avancer ce projet, il va falloir trouver des alliés et convaincre les politiques… !

Travail de longue haleine et urgent car promoteurs et projets divers néfastes germent rapidement.

«Pour pouvoir par ailleurs conserver des terres cultivables, il faut envoyer un signal fort aux propriétaires des terres leur interdisant de les bloquer en espérant qu’un jour elles seront constructibles», dixit le représentant du Collectif de Saint Jean Le Sec – Cayenne – Sigaliès qui rajoute : « Le multiplicateur de prix peut aller jusqu’à 30 en faveur des terres devenues constructives…CQFD ! » 

De façon énergique, un membre du bureau de SJE (nous le supposons car il n’y a pas eu de présentation) dit qu’il n’y a pas de temps à perdre et «qu’il faut immédiatement créer un collectif réunissant un maximum de personnes» !

Ce à quoi nous ajoutons que pour donner du poids à ce collectif,  il faut écrire aux Présidents d’Associations touchant à la nature (cyclistes, pêcheurs, chasseurs, coureurs, randonneurs,….. et clubs hippiques) en leur expliquant l’enjeu et la nécessité de créer ce collectif.

Approbation unanime de l’assistance, l’appel va être lancé !

Commentaires : Les Membres Fondateurs du Collectif de Saint Jean Le Sec/Cayenne/Sigaliés considèrent que la création d’un collectif œuvrant pour la mise en place d’un PAEN* est absolument nécessaire, aussi il doit être constitué rapidement et ils proposeront deux noms pour participer à ce nouveau collectif.

 

* PAEN : Voir plan ci-après joint

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire