En ce 14 juillet 2013…

…le dernier pour l’équipe municipale actuelle… !

14 juillet

 En effet, sans la prétention de jouer les devins, nous sommes persuadés que l’équipe municipale actuelle ne sera plus lors de la prochaine fête nationale en 2014 !

Bref au-delà de cette digression à caractère politique, au sens noble du terme s’entend, nous sommes toujours confrontés aux incohérences de « cette majorité largement éclatée » !

Aussi notre pétition suit son cours sereinement et notre objectif est presque atteint car nous en sommes à 86 signatures à l’heure où nous diffusons : encore un petit effort et nous atteindrons les 100 signatures comme souhaité !

Dans ce contexte nous en profitons pour remercier vivement les signataires, qu’ils soient apparentés à l’actuelle majorité, dans l’opposition ou ailleurs ! A cet égard nous prouvons encore, s’il en était besoin, notre esprit apolitique, tolérant et civique !

Ainsi avec le nombre de signatures recueillies nous talonnons «l’autre pétition» lancée pour défendre l’indéfendable, à savoir les intérêts de notre premier magistrat mis en examen (voir article La Gazette de Montpellier n°  1308).

Mais attention à ne pas confondre une pétition citoyenne, celle contre le PUP de la Combe, qui défend l’intérêt général notamment ceux des riverains et habitants du quartier en général, et l’autre : la pétition politicienne qui va essayer d’influencer ou d’infléchir la posture du Juge d’Instruction et du Procureur de la République ! Quelle énergie déployée et pour quelle ambition ? Mais c’est à la Justice de trancher… !

En outre le plus incompréhensible est de retrouver parmi les signataires de cette pétition :

–          les mêmes signataires que celle lancée (sur support papier) au début de l’action contre le PUP du Val de la Combe : ceux-là mêmes qui organisèrent et participèrent aux deux réunions Salles des Granges !

Mais à Saint Jean nous ne sommes pas à un paradoxe près !

A noter toutefois que ces mêmes riverains seront satisfaits du résultat que nous allons obtenir, pour empêcher la dévalorisation de leur patrimoine immobilier, par le refus d’immeubles sociaux dans cette belle zone pavillonnaire et de garrigue !

Mais arrêtons là le constat en cette Fête Nationale, dont le symbole reste tout de même le combat contre l’injustice et l’inégalité !

Et qui donna naissance à notre belle devise civique : « Liberté, Egalité, Fraternité » :

–          Liberté dans l’expression et l’action citoyenne !

–          Egalité devant le droit et la justice !

–          Fraternité pour maintenir au mieux le vivre ensemble !

Aussi, au nom du Collectif, permettez-nous de vous remercier encore vivement de votre confiance !

A suivre… ! 

La Gazette 1308                                                       démocratie

 

 

 

plus belle ma ville

 

 

5 commentaires

Michel-Raphaël

2013-07-13 16:23:50 Répondre

Commentaire apporté, le 13/07/2013, par Pascal B., Directeur de carrière, Ingénieur BTP, Membre du Collectif

Bonjour,
J’ai constaté qu’il y avait eu des activités de concassage mobile effectuées sur le site du Val de Combe.
Ces activités sont soumises à déclaration auprès de la Préfecture. Elles génèrent en effet des nuisances, bruits, poussières, et des risques : engins à l’alimentation et au déstockage qu’il convient d’encadrer pour la sécurité des ouvriers et des riverains.
La proximité immédiate des maisons habitées oblige, me semble-t-il, à la prise en compte des enjeux poussières et vibrations pour les populations les plus proches, même si cette activité n’est que ponctuelle.
Il convient de demander à l’entreprise de démontrer qu’elle s’est bien acquittée de cette obligation. A défaut, elle se serait soustraite à une obligation réglementaire et a exercé son activité dans l’illégalité et sans tenir compte des nuisances occasionnées aux riverains.

Michel-Raphaël

2013-07-13 16:28:10 Répondre

Merci de votre commentaire, aussi nous l’adressons en l’état au DGS de la mairie de Saint Jean de Védas qui l’adressera à qui de droit chez le promoteur GGL !
Aussi nous le conservons « sous le coude » pour évoquer cette problématique lors du rendez-vous programmé, le 29 août prochain, avec la mairie et GGL, à leur demande !
En tout cas, nous l’adressons à l’avocat des riverains !

Michel-Raphaël

2013-07-13 21:41:33 Répondre

Complément d’information apporté, le 13/07/2013, par Pascal B., Directeur de carrière, Ingénieur BTP, Membre du Collectif

Bonjour,

Je tiens à préciser que je n’ai pas de position sur le sujet du PUP du Val de la Combe n’en connaissant pas suffisamment les enjeux. La Mairie et le promoteur sont peut être dans leurs droits. Par contre, je me dois, en tant que professionnel, d’attirer votre attention sur les règles qui régissent les activités de concassage, et ce, quelque soit la municipalité en place. J’agis en tant que citoyen et professionnel. Notre profession de carrier et celle des travaux publics se mobilisent pour que le développement durable ne devienne pas une excuse pour faire n’importe quoi, dans le seul but de dégager de la marge. L’entreprise qui a réalisé ce concassage est sans doute en règle. Si c’est le cas, tant mieux. Cela voudra dire que les précautions minimum auront été prises pour les riverains et le promoteur (qui paye une entreprise respectueuse des règles et qui n’a pas fait l’économie d’une démarche administrative par seul appât du gain…).
Au delà de ce phénomène, je vous signale également qu’à l’occasion de travaux exécutés lors de la réalisation des villas au fond de la rue des Baumelles, à proximité de l’A9, des dépôt de matériaux ont été effectués en garrigues sur la droite. Il conviendrait de vérifier si ces dépôts ont été fait en conformité avec la réglementation et les règles d’urbanisme.
Trop d’entreprises bafouent aujourd’hui les réglementations pour prendre des affaires à bon compte. Ce n’est peut être pas le cas ici, mais il faut être vigilant !
La distorsion de concurrence affaiblie les vertueux et libère les excès. Si nous ne veillons pas aux bonnes pratiques, notre garrigue et la Mosson deviendront ou plutôt resteront un dépotoir.

Michel-Raphaël

2013-07-14 11:24:54 Répondre

Commentaire apporté le 14/07/2013 par Eric MASSARDO, Membre du Collectif, habitant Cayenne

En ce qui me concerne, je suis au courant pour le problème de notre mairie mais j’en ai assez de ces coups bas entre sa mise en examen et le reste et surtout de certains commentaires du Collectif. Défoncer des portes ouvertes je ne vois pas le but……….

Le plus important est de se battre contre l’autoroute et ses nuisances mais pour l’instant pas grand choses de nouveau de part et d’autre depuis la dernière réunion.

Je sens bien les prochaines élections, le collectif ne doit pas être une tribune.

Restons sur le collectif ce qui est fait et fait et battons nous pour minimiser les effets de ces décisions.

Cordialement

Eric

Michel-Raphaël

2013-07-14 11:30:23 Répondre

Bonjour,

Votre message en tant que Membre du Collectif m’interpelle, aussi permettez-moi, comme vous m’y invitez implicitement, d’y apporter une réponse sous forme d’éclairage sur notre action de terrain en tant que bénévoles et citoyens.

Ainsi accordez-moi de signaler que l’un n’empêche pas l’autre….action de terrain et dénonciation d’actes délictueux dans l’esprit de la Démocratie Participative !

En effet dans le cadre de la Citoyenneté, il est impératif de mettre en exergue les comportements négatifs de nos dirigeants ! C’est cela aussi le civisme ! Qui dénoncerait ainsi ces actes inacceptables afin d’en informer les habitants ? Certes vous vous êtes au fait de tout cela mais d’autres ont besoin de ces relais démocratiques !
A cet égard je ne vois pas “d’enfoncement de portes ouvertes” mais plutôt des portes à maintenir ouvertes, à savoir celles de la transparence, de l’honnêteté et du civisme !
Bref sans entrer dans un lyrisme outrancier, en ce qui concerne nos actions en cours :
– la problématique de l’A9 reste toujours d’actualité : mais vous admettrez que nous ne pouvons pas en parler chaque semaine ! Tout en sachant que le temps perdu ne se rattrape jamais, notamment par l’immobilisme de nos dirigeants actuels sur le dossier ! Plutôt mobilisés à leurs querelles intestines qu’à la négociation avec les autorités compétentes comme d’autres communes concernées ont su le faire !
– le PUP du Val de La Combe : comme indiqué dans nos messages nous avons été sollicités, pour un rendez-vous le 29/08 prochain, par la mairie et le promoteur ! Donc vous voyez que notre énergie n’est pas mobilisée en vain !

Dans ce contexte, le Collectif respecte ses valeurs et ne constitue aucunement une tribune au service de quiconque si ce n’est que pour promouvoir la citoyenneté et l’apolitisme !
Pour autant si vous voulez nous aider encore plus par votre engagement, vous pouvez d’ores et déjà signer la pétition en cours, voire aller au-delà par une aide financière pour mutualiser les frais d’avocat car nous sommes tous bénévoles !

Merci encore de votre soutien.

Bien cordialement.

Michel-Raphaël DAVID
Ancien Président du Conseil de Quartier1 Saint Jean Le Sec – Sigaliès – Cayenne
Porte-Parole du Collectif

Laisser un commentaire