Edito 2014

Fêtesfetes 4

Edito du 12 décembre 2014 

«On ne peut vivre qu’en dominant ses peurs, pas en refusant le risque d’avoir peur» (Nicolas Hulot – Extrait de Les chemins de traverse)

2 ans déjà… !

En effet cela fait déjà deux ans que le Collectif a été créé par une équipe d’amis « aguerris » par l’expérience stérile du Conseil de Quartier 1 qu’ ils avaient essayé en vain de faire vivre dans le cadre de la Démocratie Participative !

Ainsi toujours dans ce cadre démocratique le Collectif est né avec les mêmes motivations :

la défense de l’intérêt général et du vivre ensemble,

la vigilance quant au fonctionnement de la démocratie locale,

la transparence sur nos actions de terrain,

l’objectivité de nos remarques et dénonciations d’anomalies majeures,

Bref dans l’esprit de lanceur d’alerte, au-delà de tout clivage politique, nous avons mis en exergue un certain nombre de dysfonctionnements ou de problématiques que vous retrouverez dans nos différents articles (voir CHRONO INFO), à savoir :

le dédoublement de l’A9

le PUP de La Combe

la carence du Conseil de Quartier1

la clinique Saint Jean et son héliport

le bus scolaire

l’isolement du quartier de Cayenne (lié au chantier de l’A9)

la sécurité aux abords du groupe scolaire René Cassin

Certes nous avons bien intégré le résultat des dernières échéances électorales à Saint Jean de Védas mais, pour autant, nous ne baisserons pas la garde ! Nous mettrons en œuvre, autant que faire se peut, nos motivations citoyennes dans le strict respect de la Démocratie Participative.

Nous avons pu traverser ces deux ans en augmentant massivement le nombre de nos correspondants et sympathisants pour atteindre de l’ordre de huit cents destinataires de nos informations. Et ceci grâce à votre soutien ce dont nous vous remercions vivement !

Merci encore de nous soutenir pour nos actions à venir !

Bien à vous.

Michel-Raphaël DAVID

Premier Président du Conseil de Quartier 1

Porte Parole du Collectif

 

 

« Il n’y a que deux jours dans l’année où nous ne pouvons rien faire : hier et demain ! » (Dalaï Lama)

 

fetes 3

 

 

 

 

colibri imagesWU2H489K colibri imagesIR6FPQ66

Edito du 9 novembre 2014 

La stratégie du colibri

« Au-delà des clivages politiques et de tout ce qui fragmente notre réalité commune, c’est à

l’insurrection et la fédération des consciences que nous faisons appel. C’est-à-dire à ce lieu

intime où chaque être humain peut mesurer sa pleine responsabilité et définir les

engagements que lui inspire une véritable éthique de vie pour lui-même, pour ses semblables

et pour les générations à venir. » (Pierre Rabhi- La stratégie du colibri)

 

En effet au-delà de tout clivage politique, et toujours dans le cadre de la Démocratie Participative, nous sommes tous responsables de notre environnement qu’il soit naturel, politique ou autre !

C’est pourquoi en tant que citoyen nous nous devons, sans esprit polémique, de mettre en exergue tout dysfonctionnement, abus ou bévue qui peut porter atteinte à la dignité humaine ou l’intérêt général.

Certes nous avons participé à une «compétition politique» au dernier scrutin municipal, pour autant nous ne sommes pas condamnés au mutisme ad vitam aeternam.

D’ailleurs signalons à cet égard que la liste, sur laquelle nous nous étions engagés (pour des raisons clairement évoquées dans nos articles), est arrivée très honorablement seconde (avec 30% des voix !) et que l’ensemble des suffrages en opposition avec l’actuelle politique pèse 52 % : CQFD !

Nous sommes légitimistes et démocrates, aussi nous respectons rigoureusement le suffrage universel, mais néanmoins nous restons vigilants et continuerons à nous exprimer, en toute objectivité, dans l’intérêt général avec tout le bon sens qui sied à notre position de terrain.

Aussi nous ne pouvons pas être taxés de sectarisme au vu de la composition pluraliste de nos Membres Fondateurs et de nos Adhérents, sans compter l’ensemble de nos 800 correspondants dont le nombre constitue toujours le même impact médiatique.

Bref ce rappel nécessaire fait, nous serons présents dans le débat démocratique local, dans le respect de nos Institutions et des Elus qui les représentent.

Ainsi l’Opposition jouera, autant que faire se peut, son rôle dans le contexte de la Démocratie Représentative, nous, nous exercerons le nôtre dans celui de la Démocratie Participative, au même titre que les Conseils de Quartier dont nous ne savons plus trop bien, sauf erreur ou omission, s’ils existent toujours ?!

Somme toute, nous essaierons en toute humilité de tenir nos engagements vis-à-vis de nos adhérents et correspondants, à savoir :

  • information objective,
  • respect du Vivre Ensemble,
  • transparence,
  • service de l’intérêt général,
  • dénonciation de toute atteinte à la dignité humaine.

Même si le « rouleau compresseur » piloté par notre Premier Magistrat, rend l’Opposition Municipale quelque peu impuissante et transparente, nous mettrons tout en œuvre pour que les citoyens puissent être informés de la réalité du terrain, comme nous avons toujours essayé de faire depuis notre création (le 12/12/2012), malgré «les polémiques trop bien ciblées» dont le dessein était de nous décribiliser aux yeux des habitants !

La politique ne peut pas se résumer à des règlements de compte permanents. Ce à quoi nous assistons au niveau national ne doit pas servir d’exemple sur le plan local ! Seuls l’intérêt général et le respect de la dignité humaine doivent en être les deux objectifs majeurs.

Ne vouloir rentrer dans la petite histoire locale que par des réalisations matérielles de prestige, surtout en période de crise, ou par l’obtention de titre honorifique, à l’Agglo notamment, ne sera pas suffisant si la richesse humaine est ignorée !

Toute politique pour être juste doit posséder son épine dorsale humaniste !

Et comme disait si bien Sir Winston Churchill : « La Démocratie est le moins mauvais des régimes », alors formons le vœu qu’il le reste !

Et pour longtemps…!

In fine ne soyons pas résignés mais responsables et citoyens en apportant « notre petite goutte d’eau » (d’autres dirons «la pierre à l’édifice» !) pour «éteindre l’incendie» si bien évoqué par Pierre Rabhi dans «la stratégie du colibri» !

Pour que vive la Démocratie Participative à Saint Jean de Védas !

 

Réf . :

la-métaphore-du-colibri-ou-chacun-sa-part : Pierre Rabhi

le-monde-a-t-il-un-sens- : Pierre Rabhi – Jean-Marie Belt

nature-humaine-colibri-et-dissonance-cognitive- : Severine Millet

colibri imagesDZ7Z78CY

colibri images7B1MR9AE

Edito du 1er septembre 2014 

Vive la rentrée ! …

 

« Rien n’est établi » Anagramme de Albert Einstein

En effet il y a une fin à tout dans la vie, même aux bonnes choses… !

Aussi dans la vie personnelle, professionnelle et politique rien n’est établi et il faut s’adapter au changement car changer c’est vivre !

Dans ce contexte, nous pensons que les maîtres mots sont :

l’humilité : agir sans prétention, sans ambition démesurée et surtout en toute simplicité face aux évènements. «Ce sont les circonstances qui font les hommes et non l’inverse » Charles de Gaulle (Mémoires de guerre). L’histoire nous confirme qu’il fut bien placé… !

la tolérance : en religion, en politique ou au quotidien elle doit être de mise. Chaque individu est différent et nous devons l’accepter, comme lui nous accepte. «Ton opinion n’est pas la mienne, mais je me battrai pour la défendre ! » Voltaire (Traité de la tolérance)

l’honnêteté : face à soi-même et par la loyauté à autrui. Dans le respect de ses idées (philosophiques, religieuses et politiques), de l’éthique et de l’intérêt général. «J’ai peur que nous ne devions rendre le monde honnête avant de pouvoir dire honnêtement à nos enfants que l’honnêteté est la meilleure politique.» George Bernard Shaw (Le disciple du diable)

C’est dans cet esprit que nous pourrons envisager de mieux VIVRE ENSEMBLE.

Dans toute démocratie, qu’elle soit nationale ou locale, le vivre ensemble est la condition sine qua non pour bâtir une société dans le respect de notre devise républicaine : Liberté, Egalité, Fraternité !

Ainsi, bien au-delà du résultat du scrutin local en mars dernier (Majorité : 48% – Opposition : 52 %), nous devons poursuivre notre vigilance citoyenne dans le cadre de la bonne tenue de la Démocratie Représentative (comportement exemplaire des Elus) et du respect de la Démocratie Participative (libre expression des citoyens).

A titre d’exemple concret concernant la liberté d’expression des citoyens et la bonne application de la démocratie locale : ouvrez la Védazine à la page 29 « Tribune libre » ! Vous constaterez la dernière nouveauté de cette mandature naissante, à savoir :

– certes l’article 32 du règlement intérieur du Conseil Municipal est strictement respecté pour les membres de l’Opposition, à savoir pas plus de 1500 caractères… !

– mais que Monsieur le 1er Adjoint a droit, lui, à trois fois plus minimum ! Alors que Madame le Maire s’est déjà exprimée dans son édito ! Est-ce bien cela l’exemplarité démocratique tant exprimée dans les promesses électorales…?!

Bref voilà en quelques mots sans être, autant que faire se peut, « donneur de leçon » et en toute humilité, ce que pourrait être le cap pour cette rentrée 2014-2015 !

En résumé si vous constatez toute anomalie dans le cadre du Vivre Ensemble, nous diffuserons l’information dans notre réseau après un complément d’enquête si besoin : c’est cela la Démocratie Participative !

Nous resterons ainsi des lanceurs d’alerte dans l’intérêt général !

CQFD !

Merci d’avance de votre attention et collaboration citoyennes.

Michel-Raphaël DAVID

Ancien Président du Conseil de Quartier 1

Porte Parole du Collectif

ATTENTION VIGILANCE : Eu égard aux travaux importants en cours devant l’entrée de l’école primaire, nous vous conseillons d’être extrêmement prudents avec les enfants. Nous connaissons leur dynamisme et ce type d’installations pour travaux n’est pas propice aux exercices “accrobranche” ou autres …!

Nous avons demandé à ce que l’entrée se fasse exceptionnellement vers le centre aéré, où il y a un espace d’accès à l’école suffisamment sécurisé, mais il nous a été répondu que cela n’était pas utile !
Le principe de précaution est trop vite oublié en pareilles circonstances …!!!

 

écharpe maire

 

 

Edito du 12 juin 2014 

En toute objectivité, nous avons apporté notre pierre à l’édifice et nous sommes loin d’avoir démérité… !

Certes nous sommes arrivés bon second mais le résultat obtenu par notre liste reste très acceptable, surtout lorsque nous considérons celui de nos deux autres adversaires arrivés très loin derrière !

Bref notre premier magistrat ne peut pas trop pavoiser (voir dernier N° 19 – été 2014 de Védazine) car son score reste le plus mauvais historiquement obtenu à Saint Jean de Védas…en dessous de la barre des 50 % : même pas la majorité ! Ce qui veut dire que 52 % des védasiens ont voté contre sa politique et voulaient le changement !

Bien sûr nous acceptons le verdict des urnes et considérons ô combien la légitimité du scrutin car nous sommes des Démocrates !

Vive la Démocratie !

A cet égard notre objectif est de rester vigilant dans le cadre de la Démocratie Participative, c’est pourquoi nous vous demandons de bien vouloir maintenir votre soutien à notre action de terrain.

Pour se faire c’est simple contactez-nous si :

– vous assistez à une situation irrégulière,

– vous observez tout dysfonctionnement,

– vous êtes témoin d’un acte répréhensible,

– vous détenez une information importante,

– vous souhaitez diffuser une idée ou opinion,

– etc…,

En résumé si vous constatez toute anomalie dans le cadre du Vivre Ensemble, nous diffuserons l’information dans notre réseau après un complément d’enquête si besoin : c’est cela la Démocratie Participative !

Nous resterons ainsi des lanceurs d’alerte dans l’intérêt général !

CQFD !

Merci d’avance de votre attention et collaboration citoyennes.

 

Le Collectif

 

 

 

Edito du 25 mars 2014 

 

imagesCAIAHQAM

 

 

Depot-des-declarations-de-candidature-au-2nd-tour_large

VOTER UTILE….

….au deuxième tour des élections municipales le dimanche 30 mars prochain !!!

 

 

En tenant compte des résultats du scrutin au premier tour, nous devons poursuivre dans le sens de la protection de notre quartier, à savoir :

 

Le respect de l’environnement : le désastre dans la garrigue au Val de La Combe, ça suffit !

Le respect des habitants : exigeons des protections phoniques adaptées dans le cadre du dédoublement de l’A9 !

…,

 

Notre maire sortante ne s’intéresse à ces problématiques que depuis quelques semaines pour mieux étayer sa campagne et promettre ce qu’elle n’a pas pu réaliser en 5 ans de mandature !

C’est un comble !

Aussi ne nous trompons pas d’objectif et adoptons une attitude de bon sens en votant pour le meilleur candidat le mieux placé : celui qui est capable de nous défendre et qui est soucieux de l’intérêt général…il l’a déjà prouvé : Jacques ATLAN !

 

… Alors VOTONS UTILE… !

 

 

10153604_10152683920333835_709074603_n

Edito du 16 janvier 2014 n°31

images

Bonjour à Toutes et à Tous,

Comme annoncé dans nos différents articles depuis déjà un certain temps, et notamment à la suite de l’édition de notre lettre ouverte aux candidats, un choix objectif a été réalisé parmi les différentes candidatures.

A cet égard, j’ai donc décidé de m’engager logiquement dans le cadre de la Démocratie Représentative aux côtés de Jacques ATLAN / http://www.jacquesatlan.fr

Ainsi je souhaite porter les problématiques traitées dans le cadre de la Démocratie Participative, au sein du Collectif, sur le plan de la Démocratie Représentative, où, à mon sens, une véritable volonté politique permettra de les résoudre dans l’intérêt des habitants du quartier et celui de Saint Jean de Védas !

En espérant vivement que vous me soutiendrez dans ce projet, comme vous avez su le faire jusqu’à présent, ce dont je vous remercie chaleureusement !

Dans ce contexte, je vous prie de bien vouloir trouver mon acte d’engagement dans le CHRONO INFO.

Vous en souhaitant bonne lecture, je reste à votre disposition pour tout complément d’information et… “Avançons, sûrement ! “

Très cordialement.

Michel-Raphaël DAVID
Ancien Président du Conseil de Quartier1 Saint Jean Le Sec – Sigaliès – Cayenne
Porte-Parole du Collectif
http://www.collectif-saint-jean-de-vedas.org/

imagesCAIAHQAM

 

 

 

Edito du 12 décembre 2013 

5893680-un-homme-orange-detective-tenant-une-loupe-regardant-etroitement-quelque-chose-comme-on-a-tendance-a

…Lire entre les lignes…sans pour autant être doué du don de voyance… !

!

Oui à ce jour, à l’heure du bilan de deux années de présence sur le terrain, nous atteignons le nombre de 30 éditos. Non pas que nous soyons adeptes du nombre, prôné par le bolchevik Stakhanov, mais nous avons tout simplement suivi l’actualité védasienne et ce ne fut pas une sinécure car, ô combien, les turbulences furent nombreuses…et ce n’est sans doute pas fini… !

Au point de vue kabbalistique, ce nombre de 30 est associé à la lettre hébraïque « lamed », en forme de faucille « pour exprimer la maturité de la récolte », aussi nous pensons humblement que la récolte fut riche d’enseignements sur la qualité de notre gouvernance.

Contrairement à notre maire candidate, nous ne sommes pas liés à la loi électorale comme elle le dit si bien dans son dernier « vrai faux » édito de la Védazine n°17 – Hiver 2013-2014.

Ainsi nous allons continuer à nous exprimer en toute liberté et sérénité car non asservis par les passions politiciennes. Notamment celle que nous appellerons « la niaque » pour s’accrocher, coûte que coûte, au pouvoir si grisant quand on y a goûté de cette si mauvaise manière!

« Certes on n’est pas élu sur un bilan, mais si le bilan est mauvais on ne gagne pas ! » disait pertinemment Alain Juppé.

Dans ce contexte un bilan sert à éclairer le passé pour mieux comprendre le présent et ainsi envisager clairement l’avenir.

Pour nous l’avenir apparaît avec une bonne visibilité dans le paysage politique actuel. Et une bonne lisibilité sur le programme des candidats que nous «clairvoyons» tellement il est simple de les projeter plus ou moins sur l’écran du futur!

Plutôt plus que moins, car il nous suffit de « lire entre les lignes » et d’envisager « en creux » la gouvernance actuelle.

A cet égard notre réflexion porte surtout sur les deux principaux candidats, non encore déclarés officiellement !

En effet la lecture en clair ou « entre les lignes » de toutes les diffusions de l’une ou des autres est éloquente quant à la véracité et l’Ethique Politique des intentions de gouverner. Mais attendons encore…la suite des événements nous éclairera encore plus dans les semaines à venir… !

En tous cas, pour nous, le bilan est tracé et vous pouvez le trouver dans le dernier article du blog.

Certes une année d’exercice au Conseil de Quartier de Saint Jean Le Sec – Sigaliès – Cayenne, suivie d’une autre au Collectif, nous auront permis d’apprécier pleinement l’exercice de la Démocratie Participative au sein de notre cité et de mieux comprendre les motivations de notre gouvernance dans le cadre de la Démocratie Représentative !

Et pour cela nous n’avons pas eu besoin d’expert comptable ni de commissaire aux comptes pour « accréditer » et « certifier conforme et sincère » notre action de citoyens bénévoles animé uniquement par le souci de l’intérêt général au service des habitants de notre quartier voire au-delà !

 

Bref seuls le bon sens, l’énergie, la disponibilité, l’écoute, l’empathie, l’honnêteté et l’esprit citoyen auront suffit… !

 

« L’expérience est mère de toute certitude » René Descartes

« Le jour où tu deviens victime, tu es perdant ! » Nelson Mandela

fetes 3

Avertissement : Certains mots (ex.: film, poker, suivi, continuer,..) utilisés dans les articles peuvent générer des liens intempestifs (de type cookies ou « spam »). Ce phénomène, lié au site hébergeur du blog, est tout à fait indépendant de notre volonté. Aussi vous voudrez bien nous en excuser.

 

imagesCA7Z4HGR

Edito du 07 décembre 2013

le-lien-reliera-t-il-un-jour-l-a9-a-l-a750_528936_510x255

 

Voilà un Maire exemplaire… !

Cyril Meunier, Maire de Lattes, prouve encore une fois ce qu’est défendre l’intérêt général… !

 

En effet selon l’article du Midi Libre du 07/12/2013, il est évident que l’action et les arguments forts sont payants !

Malheureusement, pour nous védasiens, nous n’avons pas eu cette chance, pendant ces 5 dernières années, d’un premier magistrat providentiel à ce point !

Ainsi les carences outrancières de notre maire-candidate, à savoir :

– son désintérêt pour les habitants de Saint Jean le Sec- Sigaliès- Cayenne,

– son incapacité à remplir le rôle minimum que lui demandent les citoyens : être leur défenseur pour l’intérêt général,

– penser d’abord à faire de la politique politicienne en oubliant les citoyens,

– se présenter à toutes les élections : élections régionales en 2010, élections législatives en 2012.

 

Bref regardez ce que le maire de Lattes fait pour ses concitoyens ! Il y met toute son énergie, jusqu’à faire du lobbying sportif avec le BLMA auprès des ASF !

Et il obtient ainsi des résultats probants parce qu’il se bat de toutes ses forces pour sa commune !

Mais à Saint Jean de Védas, nous serons encore les sacrifiés d’une gestion calamiteuse d’un maire manquant d’énergie ; seulement capable de se déclarer candidate précipitamment et maladroitement par des tracts mensongers et injurieux pour la Démocratie locale et l’intérêt général !

CQFD !

« Une politique n’est ni de gauche, ni de droite elle est bonne ou elle est mauvaise » (Tony Blair, Premier Ministre Britannique, devant les parlementaires français le 24 mars 1998)

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés ils deviennent des sujets » (Alfred Sauvy- économiste et sociologue français)

Midi Libre 07 12 2013

Référence :

– les différents tracts distribués dans les boites aux lettres ou sur la place publique,

– l’article du Midi Libre du 07/12/2013

participons

Edito du 23 novembre 2013

démocratie

Et ça continue… !

Saint Jean de Védas reste l’exception politique depuis 2008… un véritable déni de démocratie !

 

En effet cela fait maintenant 5 ans que cela dure, ainsi la sérénité républicaine et démocratique est loin d’être instaurée au sein de notre belle petite cité !

A savoir :

alliance hétéroclite pour mettre en place une gouvernance plus qu’incertaine !

– démission des Conseils de Quartier !

– démission du Premier Adjoint !

– démission des Adjoints à l’Urbanisme et aux Finances !

– boycott des Conseils Municipaux ou absence de quorum !

– …

– mise en examen du Premier Magistrat !

– articles de presse trop nombreux dénonçant tous ces aléas de la politique locale !

– travaux « pharaoniques » inutiles sur la mairie !

Et la liste est loin d’être exhaustive, mais nous ne voulons pas établir ici un catalogue avec force détails et chronologie pointilleuse !

Bref la démocratie n’est pas respectée, qu’elle soit Représentative, par la diabolisation de l’Opposition Municipale ; ou qu’elle soit Participative par l’ignorance du travail réalisé par les Conseils de Quartier.

Somme toute nous assistons «au principe des vases communicants » par lequel les membres de « la majorité » rejoignent l’Opposition !

Une véritable caricature qui donne lieu à la risée à l’Agglo au sein de laquelle le Maire vote dans un sens et son ex-Premier Adjoint en sens contraire !

Certes la politique n’est pas une sinécure, ni « un long fleuve tranquille », mais à ce point nous assistons au « spectacle grandiose » des Chutes du Niagara !

Et malgré ce notre leader persiste et signe et s’estime être toujours sur la bonne voie !

« Lorsqu’il y a trop d’obstacles sur un chemin, il faut en changer » dit si sagement Paulo Coelho.

En tous cas ce chemin là n’aurait jamais du être emprunté car, de toute évidence, il nous mène dans une impasse.

S’enferrer avec une telle vigueur confine presque à l’obstination aveugle !

Confondre ainsi Opposition démocratique et citoyenne avec une forme de harcèlement n’est pas ce que nous appelons de la perspicacité mais de la victimisation plutôt puérile.

Aussi avec le dossier de la clinique Saint Jean nous atteignons les sommets du « hors piste » et du « no limit » d’une politique locale dévoyée.

L’absence de transparence sur ce dossier majeur, intrinsèquement bon pour la commune mais mal ficelé, alors que l’information des Elus, a fortiori ceux de l’Opposition, sans omettre les védasiens, aurait du être réalisée depuis au moins une année que cette problématique est à l’étude !

Mais encore une fois l’information du citoyen est secondaire pour nos dirigeants alors qu’ils projettent de servir des intérêts privés au travers de l’argent public : in fine un mélange des genres qui devient insupportable pour le contribuable.

En réalité depuis 2009, début de cette mandature, les paris sont ouverts. Mais au fait qui parie ? Qui a ouvert cette mauvaise partie de poker ? En vérité qui joue « à qui perd gagne » ?

Insulter ainsi les Elus d’une Opposition citoyenne (y compris les anciens alliés politiques), qui n’a fait que remplir légalement et démocratiquement son devoir, n’est pas la meilleure posture pour construire l’avenir politique de Saint Jean de Védas.

En conclusion nous pensons, qu’avec le dossier de la clinique Saint Jean, la campagne pour les élections municipales est désormais bien lancée, même si les candidatures ne sont pas encore officielles…!

Aussi la fin de l’année sera riche en informations…à suivre !

 

« Une politique n’est ni de gauche, ni de droite elle est bonne ou elle est mauvaise » (Tony Blair, Premier Ministre Britannique, devant les parlementaires français le 24 mars 1998)

 

« Bien informés, les hommes sont des citoyens. Mal informés ils deviennent des sujets » (Alfred Sauvy- économiste et sociologue français)

 

Références : Les différents tracts distribués dans les boites aux lettres ou sur la place publique, les articles de presse récents et les informations diffusées sur les réseaux numériques locaux.

plus belle ma ville

Edito du 11 novembre 2013

« Devoir de mémoire »… certes !

Mais surtout mémoire du… « Devoir à accomplir » !

 

images

 

imagesCAFOME9K

 

De l’article du Midi Libre du 08/11/2013

L’interview du maire sur le projet de la clinique Saint Jean est un modèle du genre ! Où –a-t-on déjà vu un DGS (Directeur Général des Services) s’exprimer en même temps que le premier magistrat sur un tel dossier ? Quel manque d’autorité et de charisme avoué publiquement. Allons-nous assister au même numéro de duettistes pendant la campagne électorale qui va s’ouvrir, si ce n’est pas déjà fait ! Notre maire aurait-il besoin « d’une béquille » pour exprimer son programme, pour son bilan certainement !?

Serait-ce de l’incompétence affichée à « l’insu de son plein gré » !

De plus l’article est confus et loin d’apporter un éclairage sur ce dossier plus technique qu’il n’y paraît au premier abord. C’est pourquoi dans ce contexte l’amateurisme n’est pas de mise !

A tel point que le journaliste (mais est-ce une coquille ?) est lui-même dans la confusion des initiales : IQ (Isabelle Quèbre !), bientôt nous aurons BG (Benoit Guiraud) et le tour sera joué !

Bref au lieu de dépenser des sommes faramineuses aux fins d’études, de commissions et de travaux de prestige pour des projets inachevés ou inutiles, il eût fallu chercher à améliorer la qualité de la communication, le retour sur investissement aurait été gagnant ! Mais cela est un autre débat !

CQFD !

Du projet de la clinique Saint Jean :

Il concerne au premier chef le quartier de Saint Jean Le Sec – Sigaliès – Cayenne c’est pourquoi, ô combien, il nous interpelle !

Aussi nous avons présent à l’esprit le PUP de La Combe, mal pensé en terme d’urbanisme et de voirie, et nous constatons, qu’avec le même statut juridique, le PUP de La Clinique Saint Jean nous donne le vertige par la précipitation avec laquelle il est engagé ! A cet égard nous craignons le pire au vu du premier constat : financement des travaux à la charge de la commune, terrains agricoles non compatibles, PLU non actualisé, endettement de la commune sur 20 ans (soit environ 3,46 millions d’euros de remboursement global selon les informations communiquées dans l’interview). Il est vrai « qu’on nous vend le crédit » comme pour la vente de biens de consommation courante ou de voitures ! Mais sommes-nous sur la même planète pour vouloir hypothéquer ainsi l’avenir de la commune ?

Certes ce sera le pôle de santé privé le plus important de la région, mais il ne s’agit pas pour autant de faire n’importe quoi ! Si ce n’est que pour des motivations de prestige voire électorales !

Sans compter les effets induits : accroissement considérable du trafic automobile et du coût de la voierie inhérente, trafic aérien des hélicoptères du fait de l’héliport avec toutes les nuisances sonores qui se rajouteront à celles de l’A9 ! Nous risquons ainsi « la chevauchée des walkyries » (conf. musique du film Apocalypse Now), de jour comme de nuit !

Mais il est vrai que le « vivre ensemble » et la quiétude de vie des citoyens importent peu face à de tels enjeux !

Par ailleurs une telle précipitation avec la volonté de passer en force ressemble, à certains égards, au jeu « qui perd gagne » ! En effet si le projet n’aboutissait pas, ce qui serait rationnel dans sa forme actuelle, le maire aura beau jeu de mettre cela sur le dos de l’Opposition !

A défaut de talent politique serait-elle aussi manœuvrière… ?!

De l’Opposition :

Elle joue à plein son rôle et met bien en perspective, avec expertise et clairvoyance, ce que pourrait être un projet aventureux même s’il est séduisant a priori ! Aussi méfions nous des apparences et des postures angéliques : elles nous masquent souvent la vérité !

Cependant une seule fausse note, comme il se doit, car il y en a toujours un qui se distingue par sa posture floue autant qu’incertaine ! Comme l’est le fameux Marquis dans le conte de Charles Perrault « Le Chat botté » !

« Mais chacun prend ses responsabilités », (sic) le maire pour annoncer le conseil municipal du 19 novembre prochain !

Au final, en cette période de grandes commémorations, notre préoccupation est celle d’accomplir notre devoir à savoir : dénoncer tout dysfonctionnement démocratique et l’abus de pouvoir, entre autres, dans l’intérêt général et celui de notre quartier en particulier!

C’est aussi d’oublier au plus vite cette ère politique locale finissante. En attendant nous cultivons l’espoir d’une alternance salvatrice pour notre belle cité !

« Il faut savoir ce que l’on veut. Quand on le sait, il faut avoir le courage de le dire. Quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire ! » (Georges Clemenceau dit « Le Tigre »)

« La difficulté attire l’homme de caractère, car c’est en l’étreignant qu’il se réalise lui-même » (Charles de Gaulle – Mémoires de guerre)

imagesCAWWG3RI

imagesCA3TE1EW

A suivre…

Edito du 28 octobre 2013

participons

Nous sommes toujours là rassurez-vous … !

Mais nous n’agissons plus dans l’urgence… !

 

Comme le faisait si bien Eric Tabarly, durant ses courses, nous avions «coupé la radio» ! Sans doute pour mieux semer le doute dans l’esprit de ses concurrents ! Mais, en toute humilité, nous n’avons pas cette ambition !

Bref, autant le PUP de La Combe nous a imposé un timing à respecter, autant désormais le temps joue pour nous !

Comme nous vous l’avions déjà indiqué, l’état d’avancement de notre action judiciaire nous accorde une certaine plage de sérénité !

A cet égard nous avons adressé une synthèse aux riverains qui ont bien voulu souscrire aux frais d’avocat et nous les en remercions encore vivement !

En outre à cinq mois des prochaines échéances électorales, essentielles pour notre cité, permettez-nous de faire une revue des dossiers en cours qui nous concernent plus ou moins directement.

PUP de La Combe :

Synthèse adressée aux riverains souscripteurs le 4 octobre dernier : elle est jointe au courriel de mise à jour du blog.

Lettre au Procureur de la République : adressée le 11 septembre dernier, vous le retrouverez dans nos colonnes (blog – chrono info).

A9 : Pendant que des maires continuent à «monter au créneau» (ex. : le maire de Lattes qui projette des actions musclées,…), notre premier magistrat reste toujours immobile sur ce dossier ! Nous allons encore une fois nous substituer «à nos leaders» et interpeler la direction des ASF pour connaitre l’état d’avancement des travaux et des équipements prévus pour la protection des riverains, entre autres !

Lettre ouverte aux candidats potentiels (voir blog – chrono info) : adressée le 3 octobre dernier a déjà donné lieu à la réaction de trois candidats ! Nous ne manquerons pas de vous les répercuter le moment venu !

Ce qui démontre bien notre apolitisme et confirme, s’il en était encore besoin, notre posture dans le cadre strict de la Démocratie Participative !

Conseils de Quartier : Et une de plus … ! Voilà que le CQ5 Les Près – La Mosson vient d’adresser sa lettre de démission au maire en date du 20 octobre dernier ! La Démocratie Participative est morte, Vive… ! CQFD !

Mairie : Revenons en quelques mots sur ce scandale politique !

En effet ce que nous considérons comme «un péché d’orgueil» de la part du maire, constitue une véritable imposture pour mieux duper les électeurs. Ces travaux en «trompe l’œil» étaient parfaitement inutiles ! C’est l’exemple type de la confusion entre dépenses et investissements car les védasiens et védasiennes n’en profiteront pas dans leur quotidien ! Sans omettre de signaler les artifices comptables dont nous aurons certainement à reparler pendant la campagne qui va s’ouvrir dans les semaines à venir ! Mais «C’est tellement gros que ça passe» disait J. Chirac !

Indignons-nous !

Par ailleurs permettez-nous encore… et encore ce rappel :

La pétition en cours qu’il nous faut renforcer malgré le niveau confortable atteint (objectif de 100 signatures largement dépassé) !

http://www.change.org/fr/pétitions/isabelle-guiraud-maire-de-saint-jean-de-védas-34430-saint-jean-de-vedas-stopper-le-programme-immobilier-du-pup-du-val-de-la-combe

 

« E pluribus unum » (devise des USA) = de la pluralité nait l’unité !

C’est ainsi que nous avons toujours agi depuis la naissance du Collectif eu égard à la diversité de nos horizons !

« Rien n’est établi » anagramme d’Albert Einstein.

En effet tout est relatif et rien n’est jamais figé, ainsi l’alternance nous le démontrera !

 

A suivre…

 

urne

 

 

Edito du 21 septembre 2013

imagesCAU2ZXZD

Rassurez-vous… !

Nous restons mobilisés… !

 

PUP de La Combe :

Deuxième demande de rendez-vous du promoteur !

En effet à la diffusion de l’information, annonçant une deuxième demande de rencontre de la part du promoteur, certains ont cru que nous capitulions !

Rassurez-vous, il n’en est rien !

Aussi nous restons mobilisés plus que jamais car nous sentons que l’évolution de la situation devient de plus en plus favorable !

Malgré le rendez-vous pris sur le terrain, à la demande du promoteur, le 25 septembre prochain à 15H, nous ne baisserons pas la garde pour autant ! Le processus judiciaire reste toujours enclenché et nous en tenons fermement la gouverne !

Lettre de l’avocat :

A cet égard la lettre de l’avocat des plaignants et riverains adressée au maire à l’issue de la réunion du 29 août dernier n’est pas une demande d’armistice, ni de capitulation, bien au contraire : elle démontre ô combien nous avons eu raison d’agir sur le terrain judiciaire !

En effet elle synthétise parfaitement ce qui constitue le levier qui va nous permettre, tout en donnant du temps au temps, d’agir efficacement sur les détenteurs du pouvoir actuel !

Lettre au Procureur de la République :

Adressée le 11 septembre dernier, elle résume les doléances des riverains, depuis le lancement du chantier, concernant les nuisances insupportables liées à l’activité de carrier : extraction de roches, concassage, trafic de camions, etc….

Somme toute «la cerise sur le gâteau…»…dont nous réservons une part de choix aux responsables de ce désastre urbanistique et écologique le moment venu !

 

Modération : Terme communément usité en matière de messagerie numérique et signifiant que nous modifions le contenu du message afin d’éviter toute polémique négative et stérile ! C’est ce que nous sommes obligés de pratiquer régulièrement dans notre blog pour respecter ainsi notre valeur qu’est l’apolitisme ! Aussi nous prions les auteurs des commentaires de bien vouloir comprendre notre posture dans le cadre strict de la Démocratie Participative !

 

Par ailleurs permettez-nous et pardonnez-nous encore…et encore deux rappels :

La pétition en cours qu’il nous faut renforcer malgré le niveau confortable atteint (objectif de 100 signatures largement dépassé) !

http://www.change.org/fr/pétitions/isabelle-guiraud-maire-de-saint-jean-de-védas-34430-saint-jean-de-vedas-stopper-le-programme-immobilier-du-pup-du-val-de-la-combe

La mutualisation des frais d’avocat afin de poursuivre l’action en justice contre le promoteur GGL et la mairie ! A signaler à cet égard que les chèques sont à libeller à l’ordre du Cabinet d’avocat Maitre François-Régis VERNHET (prévenez-nous de votre promesse de don et nous vous informerons alors de la procédure à suivre pour déposer votre chèque).

 

NB. :

« Rumeur : le plus vieux média du monde » Jean-François Revel (Essayiste, journaliste, philosophe, académicien)

Il en va des métiers comme des médias….dans les deux cas nous avons affaire à des langues de p… ! A Saint Jean de Védas comme ailleurs….mais en particulier chez nous où l’exception politique est devenue une référence bien au-delà de nos frontières communales !

Nous allons donc entrer dans une période sensible si ce n’est pas déjà fait ! Aussi ceux qui s’amusent à ce genre de sport doivent savoir qu’il y a toujours «un effet boomerang» amplifié !

Qu’on se le dise en ce jour de Saint Matthieu (Les Béatitudes) !

A suivre…

imagesCA7Z4HGR

plus belle ma ville

Edito du 11 septembre 2013

C’est toujours la rentrée …

Nous restons zen et confiant dans l’avenir… !

imagesCAIYU9Y0

PUP de La Combe : Dernière info : la lettre de l’avocat des plaignants et riverains adressée au maire à l’issue de la réunion du 29 août dernier. Rappelons que nous étions invités à la demande de la mairie et du promoteur GGL ! Aussi ce courrier démontre ô combien nous avons eu raison d’agir sur le terrain judiciaire ! En effet c’est le levier qui va nous permettre, tout en donnant du temps au temps, d’agir efficacement sur les détenteurs du pouvoir actuel !

A cet égard nous restons zen et confiant dans l’avenir !

VEDAZINE (N° 16 Automne 2013) : Permettez-nous de vous offrir ce florilège !

Edito : En ce qui concerne l’A9, le maire aurait-elle enfin réussi à avoir une vision à long terme ? Il est temps ! (voir page 2)

Dossier : Concernant la mairie et la perspective de ces travaux indécents et inutiles pour l’intérêt général ! Pourquoi ? Si ce n’est pour « laisser sa marque de fabrique » ! A propos du titre « La mairie ne se cachera plus »……enfin de la transparence ! (voir page 5)

Vie locale : Circulation et la problématique de l’A9…..à la recherche du temps perdu ! Ô que de temps gaspillé inutilement en «querelles de famille» pendant que d’autres communes négociaient favorablement avec les ASF ! (voir page 11)

Démocratie citoyenne : Conseil de quartier 1 – « Surveillez vos palmiers » …il faudrait peut-être profiter de l’installation de la vidéo protection (lol) !!! Et pourquoi pas les pins et les chenilles processionnaires ! La démocratie participative se résumerait-t-elle à l’entretien des jardins… ! Nous n’avons pas encore tout vu…. ! (voir page 20)

Tribune : Tiens l’opposition municipale s’est élargie ! Qui l’eût cru…. ! Encore Bravo pour la posture courageuse des deux Elus…soutiens du Collectif de surcroît ! (voir page 27)

A propos de ceux qui veulent donner des couleurs à Saint Jean de Védas : Avant de vouloir colorer notre ville, dont nul ne sait encore de quelles couleurs (rose, vert… !), il faut d’abord agir !

Les paroles ne sont pas suffisantes, seuls les actes sont essentiels ! Nous les attendons encore sur le terrain du factuel, s’agissant du PUP de La Combe notamment !

Certes relayer nos articles sur un blog, mais cela reste très en dessous d’objectifs politiques, au sens noble du terme ! CQFD !

Cependant notre positionnement apolitique nous impose encore beaucoup de réserve, mais le moment venu, comme déjà annoncé, nous nous exprimerons sur le programme des candidats et de leur contenu ! Nous essaierons, autant que faire se peut, de débusquer les promesses sans fondements qui, comme toujours, n’engagent que ceux qui les croient !

Par ailleurs permettez-nous deux rappels :

La pétition en cours qu’il nous faut encore renforcer malgré le niveau confortable atteint !

http://www.change.org/fr/pétitions/isabelle-guiraud-maire-de-saint-jean-de-védas-34430-saint-jean-de-vedas-stopper-le-programme-immobilier-du-pup-du-val-de-la-combe

La mutualisation des frais d’avocat afin de poursuivre l’action en justice contre le promoteur GGL et la mairie ! A signaler à cet égard que les chèques sont à libeller à l’ordre de Maitre François-Régis VERNHET (prévenez-nous de votre promesse de don et nous vous informerons alors de la procédure à suivre pour déposer votre chèque).

NB. : En ce jour anniversaire ayons une pensée pour les victimes de cet horrible attentat, du 11 septembre 2001, contre la Démocratie, notre Liberté et la Citoyenneté, notre combat de tous les jours !

Ce symbole fort pour nous rappeler qu’il nous faut rester vigilant à «tous les étages de la Démocratie» et surtout en ce qui concerne la Démocratie Représentative !

urne

plus belle ma ville

Edito du 03 septembre 2013

IMG_0616

C’est la rentrée …

C’est aussi l’heure des mises au point … !

 

En effet la réunion du 29 août dernier, à laquelle nous avons été conviés, avec les riverains plaignants, par la mairie et GGL aura au moins permis de faire des mises au point !

A priori, ces dernières n’ont pas été comprises à leur juste valeur par Madame le Maire lorsque nous lisons ses réactions dans l’article du Midi Libre du 02/09/2013 (voir ci-joint) !

Cependant nos doléances (voir ci-joint) ont été clairement exprimées, aussi nous souhaitons qu’elles soient prises en compte dans l’intérêt des riverains et du quartier en général.

Dans ce contexte, et nous insistons sur ce point : nous n’avons rien développé tant en termes de concessions éventuelles ou d’accord potentiel à l’issue de cette réunion ! Contrairement à certaines rumeurs ou tentative de manipulation… ! Suivez mon regard… !

De plus nous avons pu constater qu’à l’heure de la réunion, était aussi présent sur les lieux les membres du bureau du conseil de quartier ! Ces derniers ayant sollicité l’accès à la salle de réunion : ce que nous avons refusé fermement !

Aussi posons-nous la question publiquement au président du CQ1 : depuis que la procédure est en cours avez-vous cherché à vous informer plus avant sur les conséquences de la poursuite des travaux et des nuisances occasionnées ? Surtout qu’au sein de votre bureau, en la personne de la secrétaire, pour ne pas la nommer, vous avez au moins un membre ayant participé à l’animation des deux premières réunions de contestation !

Et ainsi vous auriez l’intention de «raccrocher les wagons », sans y avoir été officiellement invité, mais dans quel but ?

Une quelconque récupération pour servir de faire valoir ou d’alibi à notre premier magistrat ?

Vous en conviendrez, c’est un peu tard et «la ficelle est quelque peu trop grosse »… !

Bref en résumé : que comptez vous faire pour défendre les intérêts des riverains de La Combe et du quartier en général ?

Par ailleurs, et au-delà de toute polémique, ce que nous avons pu constater, lors de cette réunion, c’est le décalage entre notre action et la réaction engendrée !

Certes nous avons fait entendre nos desiderata, mais a priori nous ne sommes plus forcément les demandeurs et désormais le temps joue pour nous !

Ainsi dans cette même logique permettez-nous deux rappels :

La pétition en cours qu’il nous faut encore renforcer malgré le niveau confortable atteint !

http://www.change.org/fr/pétitions/isabelle-guiraud-maire-de-saint-jean-de-védas-34430-saint-jean-de-vedas-stopper-le-programme-immobilier-du-pup-du-val-de-la-combe

La mutualisation des frais d’avocat malgré les fonds déjà reçus ! A signaler à cet égard que les chèques sont à libeller à l’ordre de Maître François-Régis VERNHET (prévenez-nous de votre promesse de don et nous vous informerons alors de la procédure à suivre pour déposer votre chèque).

En tous cas rassurons-nous sur le bien fondé de notre action car :

« Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire, et surtout, la grande armée des gens beaucoup plus sévères qui ne font rien » (Jules Clarette)

Réunion du 29 08 2013 Doléances du Collectif

MIDI LIBRE du 02 septembre 2013

justice 1

plus belle ma ville

Edito du 19 août 2013

 

justice 2

Poursuivons nos efforts….

…nous commençons sérieusement à voir trembler l’édifice !

« Il faut savoir ce que l’on veut. Quand on le sait, il faut avoir le courage de le dire ; quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire. » Georges Clemenceau

Après la réunion des riverains et des plaignants, le vendredi 16 août dernier dans les salons de l’Hôtel du Mas de Gril, la poursuite de la procédure a été décidée avec enthousiasme eu égard aux résultats que nous commençons à entrevoir !

A ce jour nous atteignons presque 115 signatures (purement 34430) !

Ce qui, toute proportion gardée, et en toute humilité, est un franc succès eu égard à la cible !

De plus nous vous rappelons que GGL, le promoteur, et la mairie ont confirmé leur volonté d’un rendez-vous avec les riverains plaignants, l’avocat de ces derniers et nous-mêmes afin d’examiner la suite à donner à ce programme immobilier incohérent et profondément irrespectueux de notre garrigue et de ses riverains !

Aussi pour pouvoir peser au maximum le jour de l’entretien, programmé le jeudi 29 août prochain à 15H, nous avons encore besoin de votre aide !

A cet effet vous pouvez amplifier le phénomène et prolonger votre action en diffusant la pétition autour de vous !

Pourriez-vous prendre 30 secondes pour la signer ? Voici le lien:

http://www.change.org/fr/pétitions/isabelle-guiraud-maire-de-saint-jean-de-védas-34430-saint-jean-de-vedas-stopper-le-programme-immobilier-du-pup-du-val-de-la-combe

Sans omettre d’évoquer ici ce qu’est le nerf de la guerre : la couverture des frais d’avocat !

A cet effet, si vous voulez participer à leur mutualisation (pour la deuxième note d’honoraires), allez, svp, à la rubrique : « Contactez-nous », en y indiquant le montant de votre promesse de don, vos coordonnées (nom, prénom, adresse, n° tél) et nous vous contacterons le moment venu pour préciser les modalités de votre paiement (ordre, adresse à laquelle déposer votre chèque, etc…).

Merci d’avance de votre solidarité !

« Une politique n’est ni de gauche,ni de droite elle est bonne ou elle est mauvaise » (Tony Blair devant les parlementaires français le 24 mars 1998)

En vous sachant gré de votre implication et collaboration.

Très cordialement.

Le Collectif

A suivre…

 

plus belle ma ville

 

 

 

Edito du 21 juillet 2013

Et ça continue…

…maintenant on ouvre une carrière au Val de La Combe… !

IMG_0611

 

En effet, faute d’avoir pu ouvrir une carrière à Cayenne (sur les «terrains de Boisgelin» !), il apparaît plus facile d’en ouvrir une, plus petite certes, au Val de La Combe !

Il est vrai qu’à Cayenne, l’Association Verte Cayenne, très vigilante sur son environnement, et encore bravo à sa Présidente et ses adhérents (pour la plupart Membres du Collectif), avait pu immédiatement interrompre les velléités du propriétaire peu scrupuleux de l’environnement et du respect des riverains.

Ici nous sommes dans une configuration quelque peu différente, puisque « cette nouvelle activité » se situe dans le cadre du programme immobilier du PUP du Val de La Combe, mais le principe en reste le même : la rentabilité et les intérêts privés !

Et oui par l’extraction, le concassage des matériaux et, a priori, l’alimentation d’autres chantiers par ces dits matériaux, il n’en est pour preuve que le ballet incessant de camions (arrivant vides et repartant pleins au vu des riverains), le promoteur conforte ainsi sa marge par une meilleure rentabilité globale de son programme !

Pendant ce temps là les riverains en paient cash les conséquences par les nuisances occasionnées : bruit insoutenable, poussières irritantes, vibrations détestables, trafic de camions avec toute l’insécurité inhérente, etc.

Mais au fait le promoteur a-t-il l’autorisation préfectorale obligatoire en l’occurrence pour exercer son activité de carrier ?

Bref là encore nous sommes toujours dans la même logique : l’irrespect des riverains et de leur environnement ! Mais rentabilité oblige et faisons fi de l’urbanisme humain !

Aussi pendant que certains ouvrent des carrières de manière douteuse, d’autres essaient de faire carrière sans le moindre doute : pas pour longtemps maintenant !

 

N.B. : Dans ce même dossier, nous en profitons pour réitérer notre appel à la signature de la pétition contre le PUP du Val de La Combe afin d’arriver au rendez-vous du jeudi 29 août prochain (sollicité par le promoteur et la mairie !) avec le maximum de signatures pour affirmer haut et fort nos arguments : nous en sommes actuellement à 89 !

http://www.change.org/fr/pétitions/isabelle-guiraud-maire-de-saint-jean-de-védas-34430-saint-jean-de-vedas-stopper-le-programme-immobilier-du-pup-du-val-de-la-combe

 

Commentaires. : Ce qui par rapport à une autre pétition lancée dans le même temps est tout à fait honorable dans tous les sens du terme !

En effet la pétition pour la défense d’Isabelle Guiraud ne recueille qu’une cinquantaine de signatures purement védasiennes ! Sans aucun doute cela ne permettra ni de gagner une élection, ni d’infléchir la posture d’un Juge d’Instruction, encore moins celle d’un Procureur de la République !

 

A suivre… !