• images
  • 20 h 34 min
  • images
  • 3 Comments.

Du changement au sein du Conseil Municipal…!!!???

...l'Opposition Démocratique va s'organiser... à suivre !

 

« Pour que vive la liberté, il faudra toujours que des hommes se lèvent et secouent l’indifférence ou la résignation »  (Général de La Fayette)

La prochaine réunion du Conseil Municipal, le jeudi 1er février prochain, nous livrera peut-être la future composition du Conseil. Ainsi l’opposition démocratique védasienne va s’organiser pour mieux débattre et ainsi constituer un contre pouvoir plus opérationnel; même si le rouleau compresseur, aux manettes duquel se trouve toujours Isabelle GUIRAUD, avance inexorablement, sans état d’âme, vers la fin de la mandature !

« L’amour de la démocratie est d’abord un état d’esprit » (Pierre Mendès-France)  

En même temps, malgré une volonté d’apaisement au sein des forces d’opposition, la majorité n’a pas pu s’empêcher de retomber dans ses travers revanchards; il s’agit pour s’en convaincre de lire la dernière Tribune Libre du n° 39 de Védazine de janvier 2018 :

Profiter de l’impossibilité du droit de réponse de l’Ancien Premier Magistrat Honoraire pour développer une telle argumentation constitue un coup bas politique et une insulte caractérisée du passé politique de Saint Jean de Védas !

« Ne craignez pas de vous faire des ennemis. Si vous n’en avez pas c’est que vous n’avez rien fait ! »  (Georges Clemenceau)

Agir ainsi ne va certainement pas conforter la stature politique et historique des auteurs et surtout de la leader de la gouvernance actuelle dans son rôle de chef d’orchestre… !

Bref !

Souhaitons bon vent à la nouvelle Opposition, au sein de la future Assemblée Municipale !

 « Une longue marche commence toujours par un pas… »  (Proverbe chinois)

Le Comité de Rédaction du Collectif.

 

« Dans un univers passablement absurde, il y a quelque chose qui n’est pas absurde, c’est ce que l’on peut faire pour les autres.» 
(André Malraux)

3 commentaires

Alexandre Alzounies

2018-01-19 08:01:12 Répondre

Pour ma part, je suis sidéré de lire ce genre de message sur le site du « collectif ». Vous vous placez clairement dans l’opposition à la mairie, ce qui dénature complètement le sens même de ce collectif.

    Comité de rédaction

    2018-01-21 15:46:34 Répondre

    Bonjour,
    Si vous reprenez l’historique du Collectif depuis sa création, vous comprendrez mieux notre philosophie en matière de Démocratie Participative. Aussi sachez que l’Opposition d’aujourd’hui n’est pas forcément celle de demain, surtout en matière de politique municipale ! Il s’agit pour s’en convaincre d’observer également ce qui se passe à d’autres étages de notre Démocratie Représentative, notamment au niveau national …! L’équilibre des pouvoirs est toujours préférable et un contre pouvoir n’est jamais négatif, surtout lorsqu’il est pertinent et permet aux citoyens d’être mieux informés du bien fondé de la politique menée par la gouvernance en place ! Le combat des idées n’est pas celui des hommes, il faut savoir ainsi faire abstraction de ses passions et rester hors des clivages sectaires et intolérants !
    Si vous examinez plus avant les éléments fondateurs du Collectif et notamment nos valeurs, l’évidence de notre positionnement vous apparaîtra clairement !
    « Une politique n’est ni de gauche,ni de droite elle est bonne ou elle est mauvaise » (Tony Blair devant les parlementaires français le 24 mars 1998)
    CQFD !
    Bien cordialement.
    Le Comité de Rédaction du Collectif

HENRI FONTVIEILLE

2018-02-16 05:08:09 Répondre

Cette caricature de Cylindre ou plutôt Tricycle me plait bien . j’ai eu l’occasion de les voir fonctionner .Ces engins servaient essentiellement au compactage de la pierre cassée ( P4 ou P7 ) la majorité des couches de fondations de chaussées étaient réalisées de cette manière sur 0.30 m . Après le compactage  » une bouille  » répandait le goudron , bien avant l’utilisation du bitume , la finition se réalisait par la mise en œuvre de gravillons , eux aussi cylindrés par ce Tricycle . Un modèle est en exposition pour l’histoire à l’entrée de la carrière de PUECH REDON devant les bureaux Eiffage . ( ce n’est pas une nouvelle citation ! ) .

Laisser un commentaire